Parcours et formation

Ma vie a rencontré la philosophie du yoga il y a 10 ans, à une époque où mon corps et mon âme avaient grand besoin d’écoute, d’amour, de bienveillance et d’apaisement. Depuis, le yoga est au centre de ma vie, sur le tapis et bien au delà. Ma pratique personnelle a naturellement évolué vers une réelle envie de partage et de transmission, et les rencontres qui ont ponctué mon chemin m’ont convaincue qu’il s’agissait là de ma mission de vie.

Un voyage de 18 mois entre Asie et Océanie aura été une merveilleuse source d’inspirations et d’apprentissages. Durant cette période, j’ai eu l’honneur de suivre les apprentissages d’une grande Dame, durant 3 mois, en vivant en immersion au sein de l’ashram de Swami Sarasvati, première indienne à introduire le yoga en Australie dans les années 60, m’offrant ainsi de précieux enseignements, et me permettant de me concentrer pleinement sur ma pratique et les enseignements, tant physiques que théoriques.
Par la suite, c’est en Inde que je suis allée me former, là où le yoga puise sa source, là où sont ses racines, là où son enseignement me semblait le plus pur et le plus juste, au sein de l’ashram Samyak, entourée des deux grands maitres que sont Yogacharya Arvind et Yogacharya Rakesh, inspirés de leurs enseignements du DR. Ramachandra Bhatt Kotemane.

Aujourd’hui diplômée de Hatha Yoga, certifiée par Yoga Alliance International, j’ai à coeur de transmettre et partager avec beaucoup d’humilité et de sincérité ces expériences et connaissances, pour permettre à chacun de trouver le chemin de son yoga personnel.
Le yoga est un chemin sur lequel on ne cesse d’avancer, et pour cela je poursuis un apprentissage constant, en philosophie, massage, littérature, en anatomie, mais aussi dans des domaines plus larges comme la réflexologie, l’aromathérapie, l’ayurvéda, qui sont autant de source de connaissance de soi et d’épanouissement.

QUEL TYPE DE YOGA ? POUR QUI ?

Je propose un yoga doux,  à la portée de tous, du plus novice au plus confirmé, de celui qui s’estime « raide comme un balai » à celui qui met ses pieds derrière la tête.
La souplesse n’est pas le but recherché dans les postures, elle en est, année après année, une simple conséquence.
Et quand on me dit : « Le yoga ce n’est pas pour moi, je suis beaucoup trop agité pour ça, trop « speed » ! » c’est comme si l’on me disait que l’on ne peut pas prendre sa douche car on est sale. Cela n’a aucun sens, vous en conviendrez.
De la même manière que l’on devient propre en allant prendre sa douche, on devient apaisé en pratiquant le yoga. Et de la même manière qu’il est pertinent de prendre sa douche, il est pertinent de s’offrir des temps de retour au calme à travers le yoga, pour justement calmer nos perpétuelles agitations.

Il est également extrêmement bénéfique de faire pratiquer le yoga aux enfants, en petit groupe dès 3 ans, et même avant cet âge là, à la maison pour se familiariser tranquillement avec cette nouvelle activité. Voir plus de détails à ce sujet dans l’onglet « Le yoga des enfants« .

Nos corps sont tous différents, nos histoires médicales également, ce qui me motive à enseigner dans l’écoute de nos propres limites, l’écoute de nos capacités, de nos envies. Chaque posture de yoga offre de nombreuses variations, permettant ainsi d’être adaptée à tous les niveaux.

 

Il m’apparait évident de pratiquer et transmettre dans la bienveillance. Envers les autres, et surtout envers soi même, avec de l’amour, beaucoup d’amour, de la douceur, et du respect.

Le yoga est accessible à TOUS, et j’insiste sur le TOUS. Quelque soit l’âge, la forme physique, les antécédents médicaux, la morphologie, la souplesse, ce n’est pas notre corps qui s’adapte aux postures, ce sont les postures qui s’adaptent à notre corps. Pour cela, il suffit d’être à son écoute, d’accepter et d’accueillir ses limites, pour découvrir qu’elles ne sont jamais immuables.

Chaque jour est différent, notre corps n’aura pas exactement les mêmes aptitudes d’un jour à l’autre, c’est justement ce qui rend ces expériences si riches d’enseignements !

Et à tous celles et ceux qui estiment que le yoga « n’est pas pour eux », c’est à ceux là même que la pratique de cet discipline ancestrale offrirait pourtant le plus de bénéfices dans leur vie quotidienne. Acceptons simplement de lever la tête du guidon, même pour quelques minutes par semaine, et prenons soin de nous. Nous méritons toutes et tous le meilleur.