La notion d’acceptation

Nous voilà en début de troisième semaine. Nous avons parcouru plus de la moitié du chemin. Le temps semble fou depuis notre arrivée. D’un côté c’est comme si nous étions arrivés hier, de l’autre, comme si nous étions là depuis des mois. Nos repères temporels, habituellement calqués sur le rythme de la société, sont ici inexistants. Seules nos heures de début/fin de cours nous permettent de nous situer sur l’avancée de la journée.
Il paraît que la troisième semaine, c’est la semaine de la crise… Je ne sais pas vraiment à quoi m’attendre avec ça. Crise de quoi ? Crise de moi ? Crise physique ? Crise mentale ? Crise des autres ? Un peu de tout ça à la fois ?

Il est vrai que malgré la bonne entente générale, et la bienveillance de l’ensemble des personnes présentes ici, il arrive que la fatigue, notamment, nous rende irascibles. Le fait que nous vivions en quasi autharcie depuis bientôt 3 semaines, que nous nous cotoyons à 30 cm les uns des autres, de 6h30 à 21h voire 22h, 7J/7, nous amène parfois à nous agacer pour un rien. Ça ne dure jamais longtemps, c’est juste un petit nuage qui passe au dessus de notre tête, qui nous rappelle que l’on à toutes et tous du mal à laisser à l’autre la place qui lui faut pour être lui-même.
C’est bien là dessus que je travaille, entre autre, dernièrement. Ne pas juger. Accepter l’autre.
Je ne dis pas tolérer, car la tolérance est bien péjorative à côté de l’acceptation. On tolère une situation que l’on ne peut pas changer, contre laquelle on ne peut pas se battre. Derrière la tolérance se cache l’idée de désacord. L’acceptation est au délà de ces notions. On accepte, entièrement, totalement, l’autre. Son caractère, ses comportements, ses mots. On accepte, au plus profond de soi, parce que la tolérance, qu’on nous bourre dans le crâne depuis l’école maternelle, est finalement à l’origine de tous les conflits, de ce monde. Parce que oui, c’est bien connu, le problème, c’est toujours les autres.

On en a pas mal parlé ces derniers jours en cours, et je trouve que ce sujet n’a jamais été autant d’actualité. Pourquoi le Pape commence t il une conférence internationale, la voix pleine d’entrain, pleine de conviction, avec ces mots : « Nous devons tolérer toutes les religions » ?
Vraiment ? Monsieur Le Pape, on parle de tolérer une religion qui n’est pas la sienne ?

Si je tolère une autre religion, ça veut juste dire que je ne peux rien faire pour te faire changer ton point de vue, mais ça veut surtout dire que je ne suis pas d’accord avec toi. De là, nait le jugement, de là, nait la violence, de là, naissent les conflits. En latin, la définition est on ne peut plus claire : tolérer = tolerare = SUPPORTER. Voilà voilà.

Depuis notre plus jeune âge, on nous apprend Oui/Non, Blanc/Noir, Chaud/Froid, j’ai raison donc tu as tort, et si j’ai tort, alors c’est que tu as raison. On nous apprend à supporter les autres, pas à les accepter. Tout ne peut pas rentrer dans ces dualités. La vie est faite de bien d’autres nuances.
Je crois au Soleil, toi tu crois à la Lune. Je trouve ça débile que tu crois à la Lune, parce-que moi je sais qu’elle vaut rien à côté du Soleil, et que seul le Soleil détient la vérité. Ta Lune, je la tolère, parce que je ne peux pas faire autrement pour te faire changer d’avis, tant cette conviction est ancrée en toi. Je te supporte.
Mais pourquoi est-ce qu’on ne pourrait pas simplement se dire, Ok, je crois au Soleil, toi en la Lune. Nous ne sommes pas d’accord. Mon Soleil vaut il mieux que ta Lune ? Non. Pourquoi aurai-je plus raison que toi ? Pourquoi n’aurions nous pas chacun raison ? Pourquoi ne pas être d’accord avec le fait que nous ne soyons pas d’accord. Nous avons un avis différent, un point de vue différent, des convictions, plus ou moins profondes, différentes. Et alors ? il n’y a aucun problème à ça, je le respecte, je te respecte, et je respecte toutes les choses dans lesquelles tu crois, même si elles sont différentes des miennes. Alors voilà l’acceptation. Voilà la paix, avec les autres, mais aussi, et surtout, avec soi même.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s