Histoire de tapis

Voilà un bon bout de temps que j’étais à la recherche d’un tapis de yoga. Non en fait je reformule. Je recherchais LE tapis de yoga.

Déjà en France, en pratiquant 3 fois par semaine au studio, je me disais que ce serait mieux d’avoir le mien, plutôt que d’emprunter ceux à disposition. Lorsque je me suis mise à pratiquer personnellement, j’ai donc fait l’acquisition de mon premier tapis.

Ce premier achat, c’est un peu comme un brouillon. Je ne sais même plus comment je l’ai choisi. Peut être pour sa couleur (un bleu sympa), peut être pour son prix (moins de 20€), ou encore sa facilité d’obtention (coucou Decathlon). Mais en tout cas, le critère auquel je n’ai prêté absolument aucune attention à ce moment là, c’est la composition du tapis (PVC bonjour !)

Je n’avais à ce moment là pas conscience de la relation qui pourrait alors s’établir entre le tapis et moi. Pas conscience que j’allais passer des heures et des heures dessus, en tête à tête. Qu’il me verrait évoluer, changer, grandir. Que je méditerai si longuement, assise sur lui. Non décidément, le jour où j’ai acheté ce premier tapis, je n’ai pas assez réfléchis.

Et finalement, ce n’est que deux ans plus tard, en étant à l’autre bout du monde, que je me rends compte qu’il me manque. Pas celui que j’avais acheté sans réfléchir non, celui que je n’ai pas. Il me manque un tapis.

Bien entendu à l’ashram il y en a tout un stock, à disposition. Mais maintenant que ma pratique devient une vraie passion, dans laquelle j’ai toujours envie de passer plus de temps, j’ai eu envie de trouver LE vrai bon tapis. Celui qui ne sera dangereux ni pour moi ni pour l’environnement. Celui sans PVC donc (polyvinyl chloride). Car pour transformer cette matière initialement dur ou matière molle, que l’on peut rouler, l’industrie utilise toute une panoplie de produits chimiques, dont les phtalates. Ces derniers sont reconnus comme dangereux pour la santé, car perturbateurs endocriniens. Et pour faire simple, cancérigènes. Et nous, on passe des heures à se rouler sur notre tapis, Namaste.

Depuis que je suis arrivée en Australie, je regarde régulièrement dans les magasins, si je ne trouve pas la pépite tant recherchée. Et puis, au fil des virées shopping, j’ai découvert une marque : Gaïam. Celle ci n’est visiblement pas distribuée en magasin chez nous en France, on trouve cependant quelques modèles de leurs produits via internet. En Australie, on retrouve quelques produits, mais le choix n’est pas très large. Leurs produits ont le mérite d’être certifiés sans phtalates, et surtout, ils sont superbes.

gaiam
En regardant sur internet, je me suis rendue compte que cette marque est américaine, et que c’est donc sur le continent de l’oncle Sam que l’on peut trouver l’ensemble de leur gamme.

Je passe ainsi toute une soirée à retourner l’internet américain, quand tout à coup je tombe sur le tapis tant recherché. Celui dont les motifs me parle, dont les couleurs m’apaisent. Un recto superbe, et un verso trop beau. OK,  AJOUTER AU PANIER. Voilà, plus qu’à attendre 3 semaines qu’il arrive jusqu’à l’ashram. Au passage je me suis ajouter un sac de transport (100% coton), dont le motif me plaisait tout autant que celui du tapis (tant qu’à payer 40$ de frais de port, autant rajouter des trucs dans le colis !).

Voilà l’objet de la commande :

Tapis GaïamTapis GaïamSac yoga Gaïam

Alors je ne dis pas que cette marque est la meilleure du marché, il y en a bien d’autres encore plus pertinentes en terme de respect de l’environnement, en proposant des tapis biologiques par exemple. Je dis simplement que j’ai flashé sur ce modèle de tapis, qui a au moins le mérite de ne pas contenir de phtalates, et que je vais me régaler de le dérouler chaque jour, plusieurs fois par jour, et l’amener partout avec moi.

On trouve également des tapis 100% naturels fabriqués à base de caoutchouc (directement issu d’arbres comme l’hévéa notamment) Cette matière présente l’avantage d’être une matière biodégradable, recyclable et non polluante.

Si vous recherchez un tapis écologique 100% recyclable (ce qui n’est pas le cas du PVC qui doit être incinéré), ceux proposés par Clémentine du blog « 3h48 » promettent d’être de belle qualité : http://3heures48minutes.com/produit/tapis-de-yoga-ecologique/ (au passage ce blog est une mine d’informations, ARCHI FAN).

Pour retrouver la gamme de produits Gaïam, rendez vous sur Amazon.com (le Amazon américain). N’hésitez pas à grouper vos commandes avec vos amis ou connaissances du cours du yoga, pour partager les frais de port 🙂

Quel que soit celui que vous choisirez, le tapis de yoga représente votre espace personnel de pratique, votre espace bien être, où vous apprendrez sur vous même. C’est votre nouveau compagnon de route. Prenez donc tout votre temps pour le choisir !

Bonne pratique à tous !

Une réflexion sur “Histoire de tapis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s